Délégations
Bourgogne
 

Délégations Bourgogne

Origine de la délégation

La délégation a été créée en août 2001. Sa zone de couverture comprend l'intégralité de la région Bourgogne : la Côte-d'Or, la Nièvre, la Saône-et-Loire et l'Yonne.

Implantation

Photo CBNBP-MNHN O. BARDET

La délégation est installée à la Maison du Parc naturel régional du Morvan (St-Brisson - Nièvre) depuis son implantation en Bourgogne :

Conservatoire botanique national du Bassin parisien
Maison du Parc
58230 Saint-Brisson

Moyens d'action

Le personnel

L’équipe se compose de quatre chargés d’études : Sophie Auvert, Eric Fédoroff, Céline Houde et Ombeline Ménard et du responsable de délégation Olivier BARDET. Chaque personne possède ses spécialités en matière technique, certains plus tournés vers la phytosociologie, d'autres vers l'inventaire de la flore mais sur un socle très polyvalent.

La délégation accueille également Gaël Causse, responsable du pôle habitat pour l'ensemble du CBN et basé en Bourgogne.

Les locaux

Depuis l'origine de la délégation en Bourgogne, le CBN occupe des bureaux dans les locaux du PNR du Morvan. Cette proximité permet ponctuellement de bénéficier de salles de réunion ou de formation. Une convention régit cette mise à disposition de bureaux, dans laquelle est prévue que le CBN réalise un certain nombre de jour de travail pour le PNR. Ces journées peuvent être consacrées à des expertises, de l'assistance technique; de la fourniture de données…

Les activités de la délégation

Le Conservatoire botanique national du Bassin parisien, délégation Bourgogne, développe ses actions selon les axes qui répondent aux attentes régionales tout en restant dans les limites imposées par son agrément : l’amélioration des connaissances sur la flore et les habitats, la conservation des espèces les plus rares, la mise en place de suivis de la biodiversité, un soutien scientifique et technique auprès des services déconcentrés de l’Etat et des collectivités territoriales ainsi que la diffusion des connaissances.

Au sein de ces axes de travail généraux, le Conservatoire développe chaque année des programmes nouveaux (nouveaux sujets, nouveaux territoires concernés, nouvelles espèces traitées).

Un programme en partenariat avec le CG de la Côte-d'Or a vu le jour en 2013. Il a été consacré cette année à une étude flore-habitat de la Cuesta oxfordienne, et à des compléments de typologie phytosociologique sur les forêts de l'Auxois et du Pays de Tille-et-Vingeanne.

Mission de connaissance

Flore / Bryoflore

Observatoire de la flore de Bourgogne : Durant la période 2009-2013, a été mis en œuvre un dispositif de suivi à long terme de la flore qui permette d’enregistrer les évolutions de la flore face aux changements globaux et aux pressions qui s’exercent sur les milieux (artificialisation, fragmentation, eutrophisation,…). Pour les partenaires, l'intérêt des données produites est de pourvoir évaluer et suivre l’impact des différentes politiques sectorielles (agricoles, forestières, aménagement du territoire, environnementales, …) sur la biodiversité floristique et disposer d'éléments pour apporter les réponses appropriées.

Inventaire permanent : Les inventaires généraux par commune ont cédé la place depuis quelques années à des inventaires par Maille 5x5km. Ces inventaires ont pour objectif de renouveler les connaissances sur la flore, afin d'éviter l'obsolescence de la base de données. Cela permet au CBN de continuer à donner ses avis et orientations sur des bases actuelles.

Bryoflore : la délégation s'est lancée dans l'étude des bryophytes depuis 2011. Un catalogue régional est en cours de publication (2014) et déjà plusieurs territoires / thématiques ont été étudiés. En parallèle, des recherches ciblées sur les espèces patrimoniales de Bourgogne et des "sondages" permettant de mieux apprécier la diversités des territoires ont été entrepris.

Habitats

Dans le cadre de son agrément, le Conservatoire botanique a en charge d'exercer sur son territoire une mission de "connaissance de l'état et de l'évolution, appréciés selon des méthodes scientifiques,[…] des habitats naturels et semi-naturels", ainsi que "l'identification et la conservation des éléments rares et menacés".
Dès 2006, la délégation Bourgogne du Conservatoire a lancé un programme régional de typologie des habitats permettant de répondre aux deux premiers objectifs ci-dessous :

  • l'amélioration de la connaissance des associations végétales présentes sur le territoire d'agerément ;
  • la constitution de référentiels régionaux cohérents avec les référentiels nationaux ;
  • la mise en place de méthodes se suivi des évolutions relatives aux habitats naturels notamment dans le contexte des changements globaux ;
L'objectif est, à terme, de produire un référentiel phytosociologique régional exhaustif, décrivant tous les syntaxons présents sur le territoire jusqu'au niveau le plus fin (association végétale voire sous-association). En parallèle, l'objectif est également d'obtenir des informations précises sur la répartition des habitats de la Région Bourgogne, en menant des campagnes d'inventaire phytosociologique sur le territoire.
Enfin, l'accumulation des données phytosociologiques sur l'ensemble de la région permettra l'évaluation de la rareté et de la vulnérabilité des habitats naturels et semi-naturels, la mise en évidence des enjeux régionaux de conservation des habitats et la production d'une liste rouge des habitats menacés en Bourgogne.

Chaque année, des typologies sont réalisées sur plusieurs petites régions naturelles en s'appuyant sur le réseau des ZNIEFF. Cette approche permet de se focaliser sur des zones où les habitats sont encore dans des états de conservation assez favorables, où des habitats patrimoniaux sont présents et dans lesquelles les données produites sont immédiatement valorisables.

Des études détaillées de certaines végétations sont réalisées afin de clarifier leur statut régional, leur patrimonialité ou leur position vis-à-vis de la directive "Habitats". Les mégaphorbiaies à Filipendule, les ourlets nitrophiles humides et les groupements du Batrachion fluitantis ont ainsi déjà été traités.

Mission de conservation

Les missions de conservation restent modestes avec à la fois un travail de terrain sur les espèces menacées (Contribution au PNA Luronium, contrôles de stations pour des actions en cours) et un temps consacré à la réalisation et à la valorisation de plans de conservation et par la mise en place d'une gestion effective avec les partenaires régionaux. Les résultats obtenus avec les gestionnaires encouragent à poursuivre ce type de démarche.

Ces dernières années, un temps important a été consacré à la réalisation de la Liste rouge régionale, avec toutes les opérations sous-jacentes que cela impose (validation de données, vérifications de stations, élaboration d'un catalogue, évaluation espèce par espèce)

Mission d’expertise et d’information

Les missions remplies dans ce cadre sont extrêmement variées. Elles rassemblent toutes les formes de valorisation des données du CBN auprès des services de l'état et des collectivités. Le but général est de répondre aux sollicitations de l'état et de la région Bourgogne, des départements partenaires ou non dans le cadre de grands programmes (TVB, ENS…) ou à des sollicitations ponctuelles (avis pour des dossiers CNPN de l'Etat, questions techniques diverses, demande de données sur des sites d'aménagement), expertises ponctuelles + participation à diverses réunions (CSRPN, Comité de gestion des RN, Comités scientifiques…). Quelques exemples :

  • Prospections sur la RNR Val-Suzon + participation aux comités de gestion, fourniture de données.
  • Cartographie des sites tourbeux appelés à former la RNR des tourbières du Morvan,
  • Fourniture de données synthétiques et brutes au GIP Projet de "Parc National des forêts de Champagne et de Bourgogne"
  • Participation aux réunions du CSRPN,
  • Participation aux conseils scientifiques du PNRM et du CEN de Bourgogne.
  • Fourniture d'avis et d'expertise de terrain pour divers projets d'aménagements impliquant des espèces protégées pour la DREAL
  • Suivi phytosociologique de la gestion du site de Montour (Brassy, 58) pour le PNRM,Fourniture d'avis et d'expertise de terrain pour divers projets d'aménagements impliquant des espèces protégées pour la DREAL
  • Suivi floristique de la gestion du site du Port des Lambert (Glux-en-Glenne, 58) pour le PNRM et le département de la Nièvre,
  • Participation à la méthode, au jury local et au jury national du "Concours prairies fleuries"
  • Participation à l'étude "Trames Verte du PNR du Morvan" (fourniture de relevés phytosociologiques pour le calibrage des modèles de télédétection, participation aux Cotech)

Partenaires financiers

Les partenaires soutenant le Conservatoire botanique national du Bassin parisien en Bourgogne depuis son origine sont la DREAL Bourgogne et le Conseil Régional de Bourgogne.

Selon les années et les projets, viennent s'ajouter d'autres partenaires comme le Conseil Général de la Nièvre (typologie phytosociologique du département) ou le CG de la Côte-d'Or (études des bords de routes, contribution à sa politiques ENS au travers de d'études ciblées).

En outre, un programme de typologie et de cartographie de la végétation des zones humides du bassin Seine-amont est en cours depuis trois ans grâce au soutien de la Direction territoriale Seine-Amont de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (sur Champagne-Ardenne et Bourgogne).

Le CBNBP effectue régulièrement des missions scientifiques pour différents partenaires publiques (ONF, Réserves Naturelles…) ou privés. L'Europe, par le fond FEDER est également un soutien récurrent du CBN depuis 2007.

Correspondants bénévoles

Le Conservatoire maintien le contact avec les botanistes amateurs de la région en essayant de leur fournir des outils et une assistance pour la détermination en retour des informations floristiques transmises. Les botanistes amateurs transmettent directement leurs bordereaux ou bien des informations qui sont mises en forme par les personnels de la délégation.

Un contact direct est maintenu avec les sociétés et associations les plus actives comme la SHN du Creusot, l'Association Icaunaise de Botanique, la Société de Sciences Naturelles de Bourgogne, la Société d'Histoire Naturelle d'Autun, la Physiophile de Montceau-les-Mines, la Société naturaliste du Montbardois et des botanistes indépendants.

A noter que les bryologues amateurs de Bourgogne ont été contactés dans le cadre du développement de cette thématique à la délégation Bourgogne et plusieurs sorties mutuelles ont été effectuées.

Partenaires scientifiques et techniques

Les organismes avec lesquels le CBNBP est conventionné sont :
  • le Conservatoire des Espaces Naturels de Bourgogne,
  • l’Office national des Forêts
  • le Parc naturel régional du Morvan
  • le GIP Entre Champagne et Bourgogne
  • l'IRSTEA
Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2015