Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Epipactis atrorubens (Hoffm.) Besser, 1809

Épipactis rouge sombre, Épipactis brun rouge, Épipactis pourpre noirâtre, Helléborine rouge

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, novembre 2000. Epipactis atrorubens (Hoffm.) Besser, 1809. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© G. ARNAL
© G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Plante vivace de 20 à 50 cm de hauteur, en touffes parfois importantes. Tige lavée de pourpre, pubescente au niveau de l'inflorescence. De 5 à 10 feuilles, ovales lancéolées, aiguës et acuminées, généralement pliées et plus longues que les entrenoeuds, les supérieures bractéiformes ; souvent de 1 à 3 gaines lâches et évasées à la base. Inflorescence = épi de 10 à 25 cm de longueur, dense ; bractées florales étroitement lancéolées, les inférieures légèrement plus longues que les fleurs ; fleurs de taille moyenne, généralement pendantes, rouge pourpre ou violacé, à odeur vanillée ; tépales obtus, de 6 à 8 mm ; labelle plus large, à bords crénelés ; pollinies jaune vif ; ovaire infère, strié, vert pourpré sombre. Floraison de mai à juillet.

Confusions possibles :

Espèce à forte variabilité morphologique, mais dont les fleurs ont toujours leur odeur très caractéristique. On a observé de nombreux hybrides, parfois de déterminantion délicate, avec E. helleborine, E. distans et E. palustris.

Caractères biologiques :

Géophyte à souche rhizomateuse.

Aspects des populations sociabilité :

Les populations sont parfois abondantes et très fleuries.

Caractères écologiques :

Plante héliophile ou de semi-ombre, méso-xérophile ; de préférence sur sol calcaire ; optimum à l'étage montagnard, mais peut se trouver des plaines jusqu'à 2000 m d'altitude.

Habitats concernés :

Dans de très nombreux types de pelouses calcicoles des Brometalia erecti ; parfois aussi dans les forêts claires montagnardes des Erico-Pinetalia.

Répartition géographique :

Espèce eurasiatique, présente depuis toute la façade occidentale de l'Europe, de l'Espagne à la Norvège, jusqu'à la Russie et la Sibérie, au nord jusqu'à la Scandinavie, au sud jusqu'à la Méditerranée. En France, présente dans une grande partie du territoire; nul ou très rare dans l'ouest (Bretagne, Vendée, Charente, Aquitaine) et le centre-ouest (Poitou, Limousin, Berry) ; nul en Corse.

Etat des populations :

Dans une grande partie de son aire, l'espèce ne court sans doute pas de danger immédiat. Seules les populations marginales, surtout en plaine, sont plus dispersées et plus faibles, et donc assez vulnérables.

Menaces potentielles :

Ce sont celles qui menacent les milieux, surtout pour les populations marginales; déboisement ou, au contraire, évolution des pelouses calcaires vers la forêt, et aussi toutes leurs dégradations (pollutions, urbanisation…).

Bibliographie :

- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- BOURNERIAS M., AYMONIN G.-G., DEMARES M., MELKI F., QUENTIN P., GUILLAUMIN J.-J., PRAT D., BOURNERIAS J., GATHOYE J.-L., LEMOINE G., JACQUET P., DEMANGE M., ENGEL R., GERBAUD O., TYTECA D., 1998. Les Orchidées de France, Belgique et Luxembourg. Société Française d’Orchidophilie. Collection Parthénope - Editions Biotope, Paris. 416 p.
- CORILLION R., 1982. Flore et végétation de la Vallée de la Loire (cours occidental : de l'Orléanais à l'estuaire). Tome 1 : Textes. Imprimerie JOUVE, Paris. 736 p.
- DELFORGE P., 1994. Guide des orchidées d'Europe, d'Afrique du Nord et du Proche-Orient. Les guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, Paris. 481 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- RAMEAU J.-C., MANSION D., DUME G., 1989. Flore forestière française, guide écologique illustré, tome 1 : Plaines et collines. Ministère de l’Agriculture et Institut pour le développement forestier, Paris. 1785 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006