Dernière mise à jour des données : 16 Janvier 2022

Espèce végétale

Cephalanthera damasonium (Mill.) Druce, 1906

Céphalanthère à grandes fleurs, Helléborine blanche

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : F. VEST, R. BAJON, juin 2000. Cephalanthera damasonium (Mill.) Druce, 1906. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  G. ARNAL
© MNHN-CBNBP G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Tige verte de 20 à 40, voire 60 cm, glabre, anguleuse; 2 à 3 gaines basales brunâtres. 4 à 10 feuilles d'un vert terne, plus ou moins étalées autour de la tige, ovales et lancéolées, deux fois plus longues que les entrenoeuds. Inflorescence en épi lâche, long de 10 à 15 cm ; 3 à 12 fleurs de couleur blanc-jaunâtre, assez grandes, généralement fermées ou ne s'ouvrant que très peu , munies d'une bractée foliacée dépassant nettement l'ovaire ; périanthe à divisions toutes obtuses, dépassant le labelle, qui est taché de jaune orangé à sa base et muni de crêtes jaunes ; ovaire glabre et tordu ; floraison = de mai à juin en plaine.

Confusions possibles :

Peu de variabilité et confusion difficile avec d'autres espèces.

Caractères biologiques :

Géophyte à rhizome. Pollinisation autogame, mais parfois cléistogamie.

Aspects des populations sociabilité :

Ne forme jamais de grandes colonies ; plus souvent en pieds isolés, même quand elle est abondante.

Caractères écologiques :

Espèce d'ombre (forêts) ou de mi-ombre (ourlets forestiers), sur des sols calcaires ou neutres bien drainés (espèce mésoxérophile à mésophile) ; surtout sur calcaire plus ou moins décarbonaté, sur cailloutis, sur limons calcaires ; fréquente dans les stades de recolonisation forestière aboutissant aux forêts thermophiles sur calcaire ; optimum aux étages collinéen et montagnard, mais présente de 0 à 1200 m.

Habitats concernés :

Dans les chênaies-hêtraies, mais surtout dans les chênaies pubescentes (Quercion pubescenti-petraeae) et dans les hêtraies sèches, puisqu'elle a même servi à nommer la "hêtraie à céphalanthère" (Cephalanthero-Fagion) ; aussi dans les ourlets et les pré-bois des Trifolio-Geranietea..

Répartition géographique :

Espèce méditerranéenne et européenne, présente dans une grande partie de l'Europe tempérée, de l'Espagne au sud de la Scandinavie, à l'est jusqu'en Ukraine et en Bessarabie ; présente aussi dans le Caucase (Arménie), en Anatolie, au Proche-Orient, en Afrique du Nord où elle est cependant rare !). En France, elle est assez commune dans une grande partie orientale et méditerranéenne du territoire, sans y être partout abondante ; elle se raréfie vers le nord et l'ouest, et elle est même absente du Massif armoricain, du Poitou, des Charentes, du Limousin.

Etat des populations :

Les populations de l'aire principale, de l'est et du sud-est, sont moins menacées que les populations occidentales, plus rares et plus clairsemées.

Menaces potentielles :

Espèce menacée par l'évolution naturelle (fermeture trop importante du milieu) ou, surtout, par la destruction (coupes, enrésinements) de son biotope, particulièrement dans les régions occidentales où elle est rare.

Bibliographie :

- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., AYMONIN G.-G., DEMARES M., MELKI F., QUENTIN P., GUILLAUMIN J.-J., PRAT D., BOURNERIAS J., GATHOYE J.-L., LEMOINE G., JACQUET P., DEMANGE M., ENGEL R., GERBAUD O., TYTECA D., 1998. Les Orchidées de France, Belgique et Luxembourg. Société Française d’Orchidophilie. Collection Parthénope - Editions Biotope, Paris. 416 p.
- DELFORGE P., 1994. Guide des orchidées d'Europe, d'Afrique du Nord et du Proche-Orient. Les guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, Paris. 481 p.
- GABRIELIAN E.Ts., 1988. Krasnaia kniga Armianskoi SSR. Erevan, Akad.Nauk Arm.SSR, Inst. Botaniki.
- JACQUET P., 1995. Une répartition des orchidées sauvages en France. 3ème édition mise à jour. Société française d'orchidophilie, Paris. 100 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- QUENTIN P., 1995. Synopsis des orchidées européennes. 2ème édition revue et augmentée. Société française d'orchidophilie, Paris. 141 p.
- RAMEAU J.-C., MANSION D., DUME G., 1989. Flore forestière française, guide écologique illustré, tome 1 : Plaines et collines. Ministère de l’Agriculture et Institut pour le développement forestier, Paris. 1785 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006