Dernière mise à jour des données : 16 Janvier 2022

Espèce végétale

Botrychium lunaria (L.) Sw., 1801

Botryche lunaire, Botrychium lunaire

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : R. BAJON, mars 2000. Botrychium lunaria (L.) Sw., 1801. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  R. DUPRE
© MNHN-CBNBP R. DUPRE

Caractères diagnostiques :

Petite fougère très originale, à frondes de deux types, portées par un pédoncule commun ; naissant d'un rhizome court et peu profond. Frondes petites, de 5 à 15 cm en général, pouvant atteindre cependant 30 cm ; rachis commun court, sans écailles, vert ; fronde stérile en général unique (très rarement 2 ou 3 frondes), chlorophyllienne, à limbe penné, à pinnules larges et typiquement en forme de croissant (d'où le nom de l'espèce), irrégulièrement crénelées, presque sessiles ; fronde fertile paraissant naître à la base du limbe stérile mais plus longue que lui, pennée ou bipennée, à divisions étroites sur lesquelles se forment les sporanges. Sporanges brun-jaune, subglobuleux, libres, à paroi épaisse et sans anneau mécanique, à déhiscence transversale ; spores nombreuses, toutes semblables ; fructification à la fin du printemps ou en été.

Confusions possibles :

Il n'existe guère de plantes ressemblant à celle-ci. Les Ophioglosses, petites Fougères appartenant à la même famille, ont des frondes stériles entières ; quant aux autres espèces de Botryche, encore plus rares que celle-ci, elles ont en général des frondes différentes, pennées ou bipennées, à lobes étroits.

Caractères biologiques :

Plante vivace, à pousses aériennes annuelles. Les spores germent rapidement, mais le développement du prothalle n'est possible qu'en symbiose avec un Champignon. A maturité, le gamétophyte n'est qu'une sorte de petit tubercule souterrain, presque incolore, qui peut vivre plusieurs années en saprophyte grâce à son Champignon. Les prothalles sont bisexués, et donnent, après fécondation, des embryons qui vont eux aussi vivre plusieurs années (de 4 à 10 ans !) en parasites sur le gamétophyte avant de former leurs premières frondes.

Aspects des populations sociabilité :

Les populations sont souvent clairsemées, avec un petit nombre d'individus. Plante à éclipses, pouvant ne pas former de pousse feuillée pendant plusieurs années, surtout dans ses stations de plaine.

Caractères écologiques :

Essentiellement dans les pelouses neutres ou moyennement acides des montagnes jusqu'à plus de 2.000 mètres (parfois même près de 3.000 mètres !), mais aussi dans les pelouses neutro-alcalines des arrière-dunes ou des coteaux crayeux, parfois même dans les ouvertures des landes à Callune, sur substrat franchement siliceux.

Habitats concernés :

Pelouses acides, rases, plus ou moins anthropisées, des montagnes (Nardion) ; pelouses rases des combes à neige (Arabidion coeruleae) ; aussi, en plaine, dans les ouvertures des landes acides du Calluno-Genistion, dans les pannes de dunes et les pelouses écorchées sur craie des Seslerietalia, des Festucetalia, et parfois des formes décalcifiées du Mesobromion.

Répartition géographique :

Espèce largement circumboréale, cependant beaucoup plus commune en Europe septentrionale et moyenne, d'Islande et de Laponie jusqu'au nord de l'Espagne, aux Balkans et à l'Oural ; présente aussi sur le littoral du Groenland, dans toute l'Amérique boréale jusqu'aux Grands Lacs et aux Rocheuses et en Alaska ; plus disséminée en Asie, du Japon aux montagnes de Chine et d'Asie centrale, de l'Himalaya à l'Iran et au Caucase ; existe aussi en Amérique australe (Patagonie) et sur les montagnes de Nouvelle-Zélande, du sud-est de l'Australie et de Tasmanie. En France, commune en altitude dans l'ensemble des Alpes, jusque dans les Alpes de Provence; encore assez commune dans les Pyrénées et sur les hautes chaînes du Jura ; localisée dans les plus hautes altitudes du Massif Central; très rare dans les Vosges et dans le Morvan, de même que dans les montagnes corses ; encore plus rare et disséminée en plaine, dans le Bassin Parisien, le Perche, le Limousin ; quelques localités du littoral de la mer du Nord (Boulonnais, Flandres). En très forte régression dans toutes les stations de plaine.

Etat des populations :

Une des plantes les plus menacées des plaines françaises, d'où elle semble avoir pratiquement disparu. Seules ont été observées récemment quelques stations du littoral de la mer du Nord, de Picardie et des confins lorrains. Elle était autrefois connue de près d'une trentaine de localités d'Ile-de-France, mais dès 1962 Lebrun la considérait comme fortement raréfiée, et elle ne semble avoir été revue qu'à Fontainebleau, dans des conditions tout à fait particulières… Les populations de montagne sont souvent plus nombreuses et plus abondantes.

Menaces potentielles :

Ce sont surtout les milieux qui sont menacés : l'abandon du pâturage extensif provoque un peu partout (par évolution dynamique de la végétation) la disparition des pelouses maigres, en moyenne montagne et, a fortiori, en plaine, sur les coteaux.

Bibliographie :

- ARNAL G., 1996. Les Plantes protégées d'Ile-de-France. Collection Parthénope - Editions Biotope, Paris. 349 p.
- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- HULTEN E., FRIES M., 1986. Atlas of North European vascular plants : north of the Tropic of Cancer. 1 atlas, 3 volumes. Koeltz Scientific Books, Königstein, Federal Republic of Germany.
- JALAS J., SUOMINEN J., 1972. Atlas florae Europaeae : distribution of vascular plants in Europe . 1 . Pteridophyta. Committee for mapping the flora of Europe - Societas biologica Fennica Vanamo, Helsinki. 121 p.
- PRELLI R., BOUDRIE M., 1992. Atlas écologique des fougères et plantes alliées : illustration et répartition des Ptéridophytes de France. Editions Lechevalier, Paris. 272 p.
- PRELLI R., 2001. Les Fougères et plantes alliées de France et d'Europe occidentale. Editions Belin, Paris. 431 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006