Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Armeria vulgaris Willd., 1809

Armérie à tige allongée, Armérie allongée

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Nouveau - A définir

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, septembre 2000. Armeria vulgaris Willd., 1809. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

Caractères diagnostiques :

Plante vivace, gazonnante, de 15 à 45 cm de hauteur. Feuilles linéaires, généralement poilues, atteignant 5 à 15 cm de longueur, mais ne dépassant pas 1 à 2,5 mm de largeur. Fleurs rose pâle, réunies en tête terminale subsphérique, ressemblant un peu à un capitule ; hampe florale glabre ; involucre de bractées scarieuses, les externes mucronées, ovales, plus ou moins soudées à leur base et formant une sorte de gaine tubuleuse sous le capitule ; calice à 5 sépales membraneux ; corolle à 5 pétales roses courtement soudés à la base ; fruit = capsule à une seule graine.

Confusions possibles :

L'Arméria à tige allongée peut être confondue avec de nombreuses autres espèces très proches du même genre. La systématique et la taxonomie du groupe "A. maritima" sont particulièrement délicates, les caractères des taxons très fluctuants et pas toujours bien définis, et dans ces conditions les déterminations sont toujours difficiles et incertaines. De plus, de nombreux cultivars d'Armeria maritima s.l. ont été répandus dans les jardins pour l'ornementation ("Gazon de l'Olympe") et peuvent s'en échapper.

Caractères biologiques :

Plante vivace.

Aspects des populations sociabilité :

Peut former des gazons plus ou moins étendus.

Caractères écologiques :

Xérothermophile des milieux sableux, généralement sur talus secs, friches, terrains vagues, ballast de voies ferrées ; essentiellement à basse altitude.

Habitats concernés :

Groupements de pelouses ouvertes, espaces dénudés des landes acides, surtout des Sedo-Scleranthetea.

Répartition géographique :

Espèce du nord et du centre de l'Europe, présente du nord de l'Allemagne au Luxembourg, à la Belgique, au nord-est de la France. En France, présente en Alsace et en Lorraine.

Etat des populations :

Les populations françaises sont en marge de l'aire générale de l'espèce, et souvent très isolées. La plante avait été introduite anciennement dans le Bassin Parisien ; cette population, plus isolée encore que les populations naturelles, a aujourd'hui disparu, et elle n'est pas mentionnée sur la carte de France.

Menaces potentielles :

Cette espèce rare se développe principalement sur des friches, des lieux incultes, qui peuvent disparaître ou être transformés d'un jour à l'autre ; elle est donc d'une façon générale très menacée.

Bibliographie :

- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- DANTON P., BAFFRAY M., 1995. Inventaire des plantes protégées en France. Editions Nathan et Association française pour la conservation des espèces végétales (A.F.C.E.V), Paris et Mulhouse. 294 p.
- FOURNIER P., 1947, nouveau tirage 1990. Les quatre flores de France. Editions Lechevalier, Paris. XXVII + 1104 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006