Dernière mise à jour des données : 25 Juillet 2021

Espèce végétale

Adonis flammea Jacq., 1776

Adonis couleur de feu, Adonis flamme, Goutte de sang rouge vif

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, octobre 2000. Adonis flammea Jacq., 1776. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  O. BARDET
© MNHN-CBNBP O. BARDET

Caractères diagnostiques :

Plante bisannuelle ou annuelle de 20 à 50 cm, généralement très pubescente, à racine grêle allongée. Feuilles alternes, multifides, à segments linéaires. Fleurs de 20 à 30 mm de diamètre, rouge vif, rarement jaunes ; sépales plus ou moins hirsutes (surtout vers la base), jaunes-verdâtres et appliqués contre les pétales ; 3 à 6 pétales linéaires-oblongs, plus ou moins inégaux, rouge vif et parfois tachés de noirâtre à la base ; carpelles en tête cylindrique, assez lâche ; fruits = akènes munis d'une gibbosité sous le bec, sur le bord intérieur. Floraison de juin à août.

Confusions possibles :

Le genre Adonis est un taxon particulièrement délicat à étudier, et les confusions y sont très courantes…

Caractères biologiques :

Thérophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Populations généralement isolées et peu nombreuses.

Caractères écologiques :

Plante messicole des champs maigres et pierreux, à comportement d'adventice, calcicole et thermophile ; présente jusqu'à 1500 m d'altitude, mais se rencontre principalement en plaine.

Habitats concernés :

Essentiellement dans les groupements messicoles des Secalinetalia.

Répartition géographique :

Tout comme A. aestivalis, cet Adonis semble être originaire d'Asie occidentale, et il aurait été introduit avec les semences de céréales ; il est aujourd'hui surtout présent dans le centre et le sud de l'Europe, de l'Espagne à la Crimée et au Caucase, au nord jusqu'en France, en Allemagne et en Pologne ; aussi en Asie mineure et au Proche-Orient (Syrie, Palestine). En France, très disséminé dans l'est et dans le centre, plus rare encore dans le sud-ouest, et pratiquement nul ailleurs, en particulier dans le nord-ouest.

Etat des populations :

Comme beaucoup de messicoles, et particulièrement les autres Adonis, cette espèce est en régression sur tout le territoire français.

Menaces potentielles :

Comme pour beaucoup de plantes messicoles, ce sont les modifications apportées aux pratiques agricoles (amendements, herbicides, tri et traitement des semences) qui sont responsables de la raréfaction de l'espèce.

Bibliographie :

- ABOUCAYA A., JAUZEIN P., VINCIGUERRA L., VIREVAIRE M., 2000. Plan national d'action pour la conservation des plantes messicoles. Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement - Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles, Conservatoire botanique national de Gap-Charance, Conservatoire botanique national du bassin parisien.
- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- JALAS J., SUOMINEN J., 1989. Atlas florae Europaeae : distribution of vascular plants in Europe . 8. Nympheaceae to Ranunculaceae. Committee for mapping the flora of Europe - Societas biologica Fennica Vanamo, Helsinki. 261 p.
- JAUZEIN P., 1995. Flore des champs cultivés. INRA Editions/SOPRA, Paris et Vélizy-Villacoublay. 898 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006