Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Ulmus glabra Huds., 1762

Orme glabre, Orme des montagnes

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, mars 2003. Ulmus glabra Huds., 1762. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© G. ARNAL
© G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Arbres élevé à écorce longuement lisse, devenant plus ou moins gerçurée-écailleuse, sans tiges adventices à la base du tronc ; jeunes rameaux pubescents. Feuilles de 12 à 15 cm de longueur, obovales-elliptiques, rudes au toucher, très courtement pétiolées (pétiole velu), très dissimétriques à la base et brusquement acuminées ; limbe constitué de 12 à 18 paires de nervures, pubescent sur la face inférieure entre les nervures, formant 1 à 3 pointes. Fleurs subsessiles. Fruit = samares de 2 à 3 cm de longueur, à graine centrale, ne touchant pas l'échancrure. Floraison en mars et avril.

Confusions possibles :

Cette espèce peut passer inaperçue ; il faut donc vérifier régulièrement la forme des feuilles et des samares des Ormes. S'hybride aussi facilement avec Ulmus minor.

Caractères biologiques :

Phanérophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Peut constituer des populations assez importantes dans les vallées.

Caractères écologiques :

Forêts de ravins, versants exposés au nord.

Habitats concernés :

Végétation des tiliaies-acéraies sub-montagnardes calcaricoles (Tilion platyphyllii).

Répartition géographique :

C'est une espèce présente dans une grande partie de l'Europe et en Asie occidentale. En France, elle est surtout disséminée dans l'est, le centre, le nord, jusqu'au Massif-Central et dans les Alpes ; aussi présente dans les Pyrénées et en Corse.

Etat des populations :

C'est une espèce encore largement disséminée dans une grande partie de la France, mais globalement en régression dans les 50 dernières années ; les populations semblent néanmoins mal connues et l'espèce a été retrouvée en de nombreux endroits très récemment.

Menaces potentielles :

Cette espèce a subi les effets de la graphiose dans la période 1970 - 1990, mais de façon moindre par rapport à U. minor et U. laevis.

Bibliographie :

- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- BRUGEL E., BRUNERYE L., VILKS A., 2001. Plantes & végétation en Limousin ; Atlas de la flore vasculaire. Conservatoire régional des espaces naturels du Limousin, Saint-Gence. 800 p.
- COSTE H., 1900, nouveau tirage 1990. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. 3 tomes. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.
- GRENIER E., 1992. Flore d'Auvergne. Société linéenne de Lyon. 655 p.
- GUINOCHET M., VILMORIN R. (de), 1973-1984. Flore de France. 5 volumes. Editions du C.N.R.S., diffusion Doin, Paris.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- LAUBER K., WAGNER G., 1998, 2ème édition revue et corrigée 2001. Flora Helvetica. Flore illustrée de Suisse. Editions Haupt. 1615 p.
- NETIEN G., 1993. Flore Lyonnaise. Société Linéenne de Lyon. 623 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006