Dernière mise à jour des données : 19 Septembre2021

Espèce végétale

Tuberaria guttata (L.) Fourr., 1868

Hélianthème taché

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, février 2001. Tuberaria guttata (L.) Fourr., 1868. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  G. ARNAL
© MNHN-CBNBP G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Plante annuelle de 5 à 30 cm de hauteur, à tige pubescente, dressée, simple ou rameuse. Feuilles lancéolées-oblongues, subaiguës, sessiles, à 3 nervures, les basales en rosette généralement disparue au moment de la floraison, les caulinaires oblongues-lancéolées opposées, sans stipules et les supérieures alternes, plus courtes et plus étroites, munies de stipules foliacées. Fleurs en grappes unilatérales lâches, dépourvues de bractées ; pédicelles longs, réfléchis à la fin ; sépales inégaux, pubescents, au nombre de 5 ; pétales jaunes, ponctués de taches violet-noirâtre à la base, libres, très rapidement caducs ; stigmates sessiles ; capsule ovoïde, pubescente. Floraison de mai à août.

Confusions possibles :

Difficile de confondre cette espèce annuelle avec n'importe quelle autre Cistacée…

Caractères biologiques :

Thérophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Peut former des populations denses et étendues. Comme pour beaucoup de Thérophytes, la banque de graines du sol est souvent importante.

Caractères écologiques :

Plante pionnière des pelouses xérophiles et acidophiles, des dunes littorales, des bords de chemins, voire même des champs maigres et des jachères sur sables acides.

Habitats concernés :

Dans les pelouses arides et acides des Tuberarietalia (=Helianthemetalia) guttati, ou des Festuco-Sedetalia ; aussi dans les vides des maquis méditerranéens des Lavanduletalia stochidis.

Répartition géographique :

Espèce méditerranéo-atlantique, présente dans toute l'Europe occidentale et méridionale, au nord jusqu'en Allemagne et en Hollande ; présente aussi en Asie mineure, au Maghreb et aux Canaries. En France, présente un peu partout, mais disséminée, et de répartition inégale : elle est très rare à exceptionnelle au nord de la Seine.

Etat des populations :

Espèce globalement pas très fréquente en France

Menaces potentielles :

Victime de la fermeture des pelouses sableuses oligotrophes, mais surtout de l'intensification des pratiques agricoles (apports d'engrais, herbicides).

Bibliographie :

- ABBAYES (des) H., CLAUSTRES G., CORILLION R., DUPONT P., 1971. Flore et végétation du Massif armoricain - Tome 1 : flore vasculaire. Presses Universitaires de Bretagne, Saint-Brieuc. LXXV + 1226 p.
- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BUGNON F., 1995. Nouvelle Flore de Bourgogne. Tome II – Clés de détermination. Bulletin scientifique de Bourgogne, édition hors série, Dijon. 35 p. + XLII + 784 p.
- JAUZEIN P., 1995. Flore des champs cultivés. INRA Editions/SOPRA, Paris et Vélizy-Villacoublay. 898 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- NETIEN G., 1993. Flore Lyonnaise. Société Linéenne de Lyon. 623 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006