Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Smyrnium olusatrum L., 1753

Maceron cultivé

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Naturalisé

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, février 2002. Smyrnium olusatrum L., 1753. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  O. NAWROT
© MNHN-CBNBP O. NAWROT

Caractères diagnostiques :

Plante bisannuelle de 50 à 150 cm de hauteur, glabre, à racine épaisse ; tige robuste, dressée, d'abord pleine, puis devenant creuse, sillonnée, à rameaux supérieurs souvent opposés. Feuilles vert clair, luisantes ; feuilles radicales pouvant atteindre 30 cm de longueur, 3 fois ternées, à folioles larges, ovales, crénelées ou dentées, la terminale généralement trilobée ; feuilles supérieures généralement opposées, ternées, à gaine dilatée-membraneuse, bordée de cils frisés. Inflorescence en ombelles terminales et latérales de 6 à 18 rayons glabres, épaissis à maturité ; involucre nul ; involucelle à bractées très courtes, à 3 angles, aiguës ; corolle verte jaunâtre, à pétales munis d'une courte pointe recourbée vers l'intérieur ; styles courts, réfléchis. Fruit = méricarpe largement ovoïde, comprimé latéralement, devenant noir à maturité. Floraison d'avril à juillet.

Confusions possibles :

Caractères biologiques :

Hémicryptophyte.

Aspects des populations sociabilité :

C'est une espèce anciennement cultivée comme plante potagère. Elle peut être envahissante par endroit, notamment sur le littoral.

Caractères écologiques :

Haies, fourrés, décombres, nitrophile.

Habitats concernés :

Chenopodion muralis.

Répartition géographique :

C'est une plante méditerranéenne-atlantique. Elle est présente sur le littoral atlantique et méditerranéen, plus rare ou adventice accidentelle à l'intérieur des terres.

Etat des populations :

L'évolution des populations de cette espèce est très inégale : en régression dans certaines région, elle est cependant envahissante dans d'autres, notamment sur le littoral atlantique.

Menaces potentielles :

Ce n'est pas une espèce menacée à court ou moyen terme.

Bibliographie :

- ABBAYES (des) H., CLAUSTRES G., CORILLION R., DUPONT P., 1971. Flore et végétation du Massif armoricain - Tome 1 : flore vasculaire. Presses Universitaires de Bretagne, Saint-Brieuc. LXXV + 1226 p.
- BERNARD C., 1996. Flore des Causses. Deuxième tirage. Bulletin de la Société Botanique du Centre-Ouest, nouvelle série - n° spécial 14 : 705 p.
- DUPONT P., 2001. Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée. 2 tomes. Société des Sciences Naturelles de l'Ouest de la France, Conservatoire Botanique National de Brest. Editions Siloë.
- GUINOCHET M., VILMORIN R. (de), 1973-1984. Flore de France. 5 volumes. Editions du C.N.R.S., diffusion Doin, Paris.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006