Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Seseli montanum L., 1753

Séséli des montagnes

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, février 2002. Seseli montanum L., 1753. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© G. ARNAL
© G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Plante vivace de 10 à 70 cm de hauteur, à souche chevelue au collet, souvent épaisse, donnant naissance à plusieurs tiges ; tiges dressées, glabres, à peine striées, pleines, non anguleuses, peu rameuses ; feuilles inférieures bipennées, à folioles linéaires aiguës, découpées en 2 à 3 lanières d'au plus 1 mm de largeur, à nervures saillantes sur la face inférieure ; pétiole et rachis en gouttière ; feuilles supérieures progressivement réduites à leur pétiole engainant. Inflorescence en ombelles de 5 à 15 rayons finement pubescents du côté interne ; pédicelle fructifère long ; involucre nul ou constitué de 1 à 2 bractées subulées, très courtes ; involucelle à bractées linéaires-aiguës, plus courtes que l'ombellule, scarieuses et blanches sur les bords ; calice persistant, à dents triangulaires, très petites ou nulles ; corolle blanche. Fruit = méricarpe oblong, à côtes carénées, glabre ou finement velu, de 2,5 à 4,5 mm de longueur. Floraison de juillet à septembre.

Confusions possibles :

C'est une espèce très proche de S. galloprovincialis, endémique des Alpes françaises.

Caractères biologiques :

Hémicryptophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Caractères écologiques :

Pelouses héliophiles calcaires.

Habitats concernés :

Pelouses héliophiles calcicoles denses plus ou moins anthropisées (Mesobromion).

Répartition géographique :

C'est une plante du sud-ouest de l'Europe. Elle est présente dans presque toute la France, en dehors de la Bretagne, de la Corse, du Nord-Pas-de-Calais, de la Manche, du Rhône de la Loire et de la Haute-Loire. Elle semble avoir disparu de Savoie. La répartition de cette espèce pourrait être à revoir suite aux travaux récents de systématique : S. montanum pourrait être absente d'une grande partie des Alpes et Pyrénées, où elleserait remplacée sur ces secteurs par d'autres espèce très proches.

Etat des populations :

S. montanum se maintient assez bien en montagne comme en plaine.

Menaces potentielles :

Pas de menaces sur cette espèce à court ou moyen terme.

Bibliographie :

- ABBAYES (des) H., CLAUSTRES G., CORILLION R., DUPONT P., 1971. Flore et végétation du Massif armoricain - Tome 1 : flore vasculaire. Presses Universitaires de Bretagne, Saint-Brieuc. LXXV + 1226 p.
- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- LAUBER K., WAGNER G., 1998, 2ème édition revue et corrigée 2001. Flora Helvetica. Flore illustrée de Suisse. Editions Haupt. 1615 p.
- NETIEN G., 1993. Flore Lyonnaise. Société Linéenne de Lyon. 623 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006