Dernière mise à jour des données : 10 Janvier 2021

Espèce végétale

Saponaria ocymoides L., 1753

Saponaire faux-basilic

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, décembre 2002. Saponaria ocymoides L., 1753. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  O. NAWROT
© MNHN-CBNBP O. NAWROT

Caractères diagnostiques :

Plante vivace de 10 à 30 cm de hauteur, à tige couchée, ascendante ou pendante, pubescente, à nombreux rejets stériles, gazonnants. Feuilles ovales ou obovales, atteignant 3 cm de longueur, à une seule nervure. Inflorescence en cyme corymbiforme, à fleurs munies d'une coronule ; calice tubuleux, velu-glanduleux, d'environ 8 mm de longueur, à dents obtuses ; pétales roses ou purpurins, de 12 à 18 mm de longueur (onglet compris). Fruit = capsule d'environ 8 mm de longueur, s'ouvrant par 4 dents. Floraison de mai à septembre.

Confusions possibles :

Cette espèce ne pose pas de problèmes particuliers de détermination.

Caractères biologiques :

Hémicryptophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Caractères écologiques :

Rochers, rocailles, graviers ; espèce généralement calcicole.

Habitats concernés :

Pineraies claires (Ononido-Pinion.), rocailles et éboulis (Thlaspietea rotundifolii).

Répartition géographique :

C'est une espèce subcosmopolite, à tendance méditerranéenne-montagnarde présente en Europe centrale et méridionale. En France, elle est principalement présente dans la région méditerranéenne et dans massifs montagneux : Massif Central, Alpes, Jura, Pyrénées, Corse ; à noter, quelques populations isolées en Côte-D'or.

Etat des populations :

C'est une espèce stable dans les zones montagnardes, mais en régression à basse altitude, en dehors de la région méditerranéenne où elle se maintient bien.

Menaces potentielles :

C'est une plante menacée localement en Bourgogne, où les populations existantes sont très isolées.

Bibliographie :

- BERNARD C., 1996. Flore des Causses. Deuxième tirage. Bulletin de la Société Botanique du Centre-Ouest, nouvelle série - n° spécial 14 : 705 p.
- GAMISANS J., JEANMONOD D., 1993. Compléments au Prodrome de la flore corse. Série Annexe. 3. Catalogue des plantes vasculaires de la Corse. Editions des Conservatoire et jardin botaniques de la ville de Genève, Genève. 258 p.
- GIRERD B., 1991. La flore du département de Vaucluse - Nouvel inventaire 1990. Société botanique du Vaucluse et éditions A. Barthélemy, Avignon. 391 p.
- GRENIER E., 1992. Flore d'Auvergne. Société linéenne de Lyon. 655 p.
- GUINOCHET M., VILMORIN R. (de), 1973-1984. Flore de France. 5 volumes. Editions du C.N.R.S., diffusion Doin, Paris.
- LAUBER K., WAGNER G., 1998, 2ème édition revue et corrigée 2001. Flora Helvetica. Flore illustrée de Suisse. Editions Haupt. 1615 p.
- NETIEN G., 1993. Flore Lyonnaise. Société Linéenne de Lyon. 623 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006