Dernière mise à jour des données : 23 Janvier 2022

Espèce végétale

Pimpinella major (L.) Huds., 1762

Grand boucage

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, G. ARNAL, janvier 2002. Pimpinella major (L.) Huds., 1762. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© G. ARNAL
© G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Plante vivace de 30 à 100 cm de hauteur, généralement glabre, à tige creuse canelée-anguleuse ; feuilles basilaires pennatiséquées, à 1 à 4 paires de folioles, à segments pétiolulés (au moins les inférieurs), ovales, à dents inégales ; feuilles supérieures à limbe peu développé, rarement réduit à un pétiole élargi. Inflorescence en ombelle de 10 à 15 rayons grêles et glabres, dépourvue d'involucre et d'involucelle, ou involucelle de quelques bractéoles caduques ; pétales blancs ou rose-pourpré ; styles réfléchis, plus longs que le fruit à la fin de l'anthèse. Fruit = mericarpe ovoïde, un peu rugeux, légèrement comprimé, de 2,5 à 3 mm de longueur, à 5 côtes plus ou moins saillantes. Floraison de juin à septembre.

Confusions possibles :

Espèce polymorphe, dont la détermination nécessite une étude précise des fruits.

Caractères biologiques :

Hémicryptophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Caractères écologiques :

Prairies de fauche, talus, haies, lisières.

Habitats concernés :

Prairies frâches de fauche, à Colchicum autumnale et Silaus flavescens (Arrhenatherion elatioris), pafois aussi dans les prairies forestières sub-montagnardes (Triseto-polygonion).

Répartition géographique :

C'est une plante que l'on rencontre dans une une grande partie de l'Europe, en dehors de l'extrême nord et sud, de la Corse, de la Sardaigne. Elle est présente dans presque toute la France, mais très rare à absente des régions méditerranéennes strictes ; globalement assez rare dans l'ouest et le centre.

Etat des populations :

P. major se maintient assez bien en France, en dehors de quelques secteurs (région Centre, région méditerranéenne).

Menaces potentielles :

Ce n'est pas une espèce menacée à court terme.

Bibliographie :

- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- DURIN L., FRANCK J., GEHU J.-M., 1996. Flore illustrée de la région Nord-Pas-de-Calais et des territoires voisins pour la détermination aisée et scientifique des plantes sauvages. 2ème édition revue et corrigée. Centre régional de phytosociologie et Conservatoire botanique national de Bailleul. j + XLVII + 340 p.
- GIRERD B., 1991. La flore du département de Vaucluse - Nouvel inventaire 1990. Société botanique du Vaucluse et éditions A. Barthélemy, Avignon. 391 p.
- GRENIER E., 1992. Flore d'Auvergne. Société linéenne de Lyon. 655 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- LAUBER K., WAGNER G., 1998, 2ème édition revue et corrigée 2001. Flora Helvetica. Flore illustrée de Suisse. Editions Haupt. 1615 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006