Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Menyanthes trifoliata L., 1753

Trèfle d'eau, Ményanthe

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : F. VEST, R. BAJON, septembre 2000. Menyanthes trifoliata L., 1753. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© G. ARNAL
© G. ARNAL

Caractères diagnostiques :

Plante vivace, à tiges rampantes, couchées dans la vase, couvertes de feuilles réduites à des écailles et de restes des gaines des feuilles des années précédentes, et à tiges florifères dressées, de 20 à 40 cm, naissant à l'aisselle d'une écaille de la tige rampante. Feuilles naissant au sommet de la tige rampante, longuement engainantes, à pétiole arrondi et à trois folioles ovales, obtuses au sommet, à marge entière ou denticulée. Fleurs blanches, parfois rosées, en grappe complexe, se flétrissant rapidement ; calice à cinq sépales ovales-obtus ; corolle en tube évésé, à cinq lobes triangulaires-obtus, couverts, sur leur face interne, de longs poils blancs crépus ; fruit = une capsule globuleuse, s'ouvrant incomplètement par deux valves et renfermant des graines jaunes et lisses. Floraison d'avril à juin-juillet.

Confusions possibles :

La forme des feuilles et les fleurs sont suffisamment caractéristiques pour éviter toute confusion.

Caractères biologiques :

Hélophyte vivace, se perpétuant et se multipliant par ramification de ses tiges rampantes. Plante renfermant un glucoside amer, la ményanthine.

Aspects des populations sociabilité :

Peut parfois former de véritables tapis de feuilles, mais ne fleurit pas toujours.

Caractères écologiques :

Sur tous les types de terrain, mais préfère les terrains siliceux ou argilo-calcaires ; en plaine comme en montagne, où elle peut s'élever jusqu'à près de 2500 m d'altitude.

Habitats concernés :

Souvent dans la strate basse, dans les chenaux des groupements de grands hélophytes sur sol tourbeux (Caricion lasiocarpae, Phragmition), dans les trous d'eau des tourbières alcalines (Caricion davallianae), voire dans les clairières des aulnaies tourbeuses (Alnion glutinosae).

Répartition géographique :

Espèce circumboréale, présente dans une grande partie de l'Europe boréale et tempérée, mais rare dans la région méditerranéenne; aussi dans le Caucase, en Sibérie, au Japon, et dans une grande partie de l'Amérique du nord. En France, disséminée ça et là sur la majeure partie du territoire, mais rare dans le midi méditerranéen et dans les Pyrénées.

Etat des populations :

Les populations de Ményanthe sont menacées un peu partout, et surtout en plaine.

Menaces potentielles :

C'est essentiellement le drainage des zones humides et l'assèchement des tourbières qui menacent cette espèce.

Bibliographie :

- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BOURNERIAS M., ARNAL G., BOCK C., 2001. Guide des groupements végétaux de la région parisienne. Nouvelle édition illustrée. Editions Belin, Paris. 640 p.
- CORILLION R., 1983. Flore et végétation de la Vallée de la Loire (cours occidental : de l'Orléanais à l'estuaire). Tome 2 : Illustrations. Imprimerie JOUVE, Paris. 355 p.
- DUPONT P., 1990. Atlas partiel de la flore de France. Collection Patrimoines Naturels – Volume n° 3. Muséum national d'histoire naturelle, Paris. 442 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006