Dernière mise à jour des données : 27 Février 2022

Espèce végétale

Lemna minuta Kunth, 1816

Lentille d'eau minuscule

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Naturalisé

Citation de cette fiche : M. DESCHAMPS, Décembre 2007. Lemna minuta Kunth, 1816. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  J. CORDIER
© MNHN-CBNBP J. CORDIER

Caractères diagnostiques :

Plante réduite à une petite lame foliacée, flottante, ovale-suborbiculaire, un peu bombée, remplie de petites bulles d’air, munie d’une seule nervure n’atteignant pas l’extrémité. Lame (ou fronde) longue de 0,8-4 mm, à sommet obtus ou subobtus. Floraison et fructification occasionnelles.

Confusions possibles :

Il y a un risque de confusion avec L. minor, espèce autochtone, qui se distingue par la présence de 3-5 nervures sur des frondes un peu plus grandes (1-8 mm).

Caractères biologiques :

Hydrothérophyte nageante.

Aspects des populations sociabilité :

Espèce souvent associée à d’autres lentilles d’eau mais qui peut aussi recouvrir de grandes surfaces monospécifiques denses ; considérée comme invasive.

Caractères écologiques :

Préfère les conditions partiellement ombragées et des eaux n’atteignant pas des températures trop élevées. Eaux douces, stagnantes ou faiblement courantes ; mésotrophes à eutrophes.

Habitats concernés :

Communautés aquatiques des eaux stagnantes ou peu courantes (Lemnion minoris).

Répartition géographique :

Espèce originaire d’Amérique tempérée et subtropicale. Naturalisée en Europe tempérée et au Japon. En France, espèce récemment introduite et actuellement répandue dans les bassins de la Loire, du Rhône, du Rhin et de la Somme ; disséminée ailleurs. Dans le territoire d’agrément du CBNBP, L. minuta est commun dans le Val de Loire, le long de l’Indre et du Cher, en Eure-et-Loir ; également présent en Ile-de-France (marais et mares dans l’Essonne et la Seine-et-Marne) ; çà et là en Côte d’Or et Saône-et-Loire.

Etat des populations :

Espèce méconnue et souvent confondue avec L. minor ; il se pourrait donc que ses populations soient sous-estimées.

Menaces potentielles :

La formation de tapis denses de L. minuta à la surface de l’eau empêche la pénétration de la lumière et les échanges gazeux avec le milieu aquatique, pouvant alors entraîner des conditions d’anoxie.

Bibliographie :

- ANTONETTI P., BRUGEL E., KESSLER F., BARBE J.-P. & TORT M., 2006. Atlas de la flore d'Auvergne - Conservatoire botanique national du Massif central. 984 p.
- ARNAL G. & GUITTET J., 2004. Atlas de la flore sauvage du département de l'Essonne. Biotope, Mèze (Collection Parthénope) - Museum national d'Histoire naturelle, Paris. 608 p.
- BOUDIN L., CORDIER J. & MORET J., 2007. Atlas de la flore remarquable du Val de Loire, entre le bec d'Allier et le bec de Vienne. Museum national d'Histoire naturelle, Paris. 464 p.
- BUGNON F., 1995. Nouvelle Flore de Bourgogne. Tome II – Clés de détermination. Bulletin scientifique de Bourgogne, édition hors série, Dijon. 35 p. + XLII + 784 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- LAUBER K., WAGNER G., 1998, 2ème édition revue et corrigée 2001. Flora Helvetica. Flore illustrée de Suisse. Editions Haupt. 1615 p.
- MULLER S. (coord.), 2004. Plantes invasives en France. Collection Patrimoines naturels, 62. Museum national d'Histoire naturelle, Paris. 168 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006