Dernière mise à jour des données : 16 Janvier 2022

Espèce végétale

Juncus capitatus Weigel, 1772

Jonc à inflorescence globuleuse, Jonc capité, Jonc en tête

Cette espèce bénéficie d'un statut réglementaire ou patrimonial sur tout ou partie du territoire d'agrément du CBNBP et de la Sarthe

(, Equisetopsida)

 
Statut d'indigénat sur le territoire d'agrément : Indigène

Citation de cette fiche : A. LOMBARD, R. BAJON, février 2001. Juncus capitatus Weigel, 1772. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.

© MNHN-CBNBP  G. HUNAULT
© MNHN-CBNBP G. HUNAULT

Caractères diagnostiques :

Plante annuelle de 3 à 20 cm de hauteur, non stolonifère, à tiges minces, dressées, non feuillées ; feuilles basales dépourvues d'oreillettes, larges d'environ 1 mm, canaliculées, raides, se fanant rapidement ; limbe court et filiforme. Inflorescence en glomérules terminaux de 5 à 10 fleurs verdâtres, devenant brun-roux (la paire interne courte et incolore) ; bractées foliacées au nombre de 2, dépassant l'inflorescence ; étamines au nombre de 3 ; fruit brun clair, terminé par une petite pointe, ovoïde, nettement plus court que le tépales, dont la pointe est recourbée vers le bas. Floraison de mai à août.

Confusions possibles :

C'est une espèce qui ne pose pas de problèmes particuliers de détermination.

Caractères biologiques :

Thérophyte.

Aspects des populations sociabilité :

Cette espèce peut être abondante sur ses stations.

Caractères écologiques :

Berges des étangs, bords de sentiers, dépressions dans les landes, mares de platières, marais, sur sables humifères dénudés et humides.

Habitats concernés :

Grèves d'étangs méso-oligotrophes (Cicendion filiformis, Nanocyperion flavescentis).

Répartition géographique :

C'est une espèce méditerranéenne atlantique, présente en Europe et Afrique du Nord. J. capitatus est globalement assez rare, disséminé dans de nombreuses régions du sud de la France, très rare au nord de la Loire.

Etat des populations :

C'est une espèce en forte régression au nord de la Loire. Cependant, elle semble n'avoir jamais été commune en France.

Menaces potentielles :

J. capitatus est menacé par la dégradation des zones humides, notamment l'eutrophisation des milieux.

Bibliographie :

- ARNAL G., 1996. Les Plantes protégées d'Ile-de-France. Collection Parthénope - Editions Biotope, Paris. 349 p.
- BONNIER G., réédition 1990. La grande flore en couleurs de Gaston Bonnier. France, Suisse, Belgique et pays voisins. 4 tomes. Editions Belin, Paris. 1401 p.
- BUGNON F., 1995. Nouvelle Flore de Bourgogne. Tome II – Clés de détermination. Bulletin scientifique de Bourgogne, édition hors série, Dijon. 35 p. + XLII + 784 p.
- FITTER R., FITTER A., FARRER A., 1991. Guide des graminées, carex, joncs et fougères. Les guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, Paris. 255 p.
- LAMBINON J., DELVOSALLE L., DUVIGNEAUD J., 1973, cinquième édition 2004. Nouvelle flore de la Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. Editions du Patrimoine du Jardin botanique national de Belgique, Meise. CXXX + 1167 p.
- NETIEN G., 1993. Flore Lyonnaise. Société Linéenne de Lyon. 623 p.

Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2006