Observatoire de la biodiversité
Indicateurs
 

Indicateurs

Le CBNBP a rédigé une stratégie visant à la mise en place d’un observatoire intégré de la biodiversité de son territoire. Déjà détenteur des bases de données de référence pour la flore et la végétation sur son territoire, le CBNBP met aujourd’hui en place des indicateurs construits à partir de ces données pour informer les décideurs, le public et les scientifiques sur les enjeux floristiques de son territoire. Les indicateurs que le CBNBP se propose de développer ont été classés selon cinq grandes questions qui trouvent une correspondance avec les thématiques des Observatoires Régionaux de la Biodiversité (ORB) déjà en place, avec les questions de l’Observatoire National de la Biodiversité (ONB), ainsi qu’avec les questions de l’Agence Européenne de l’Environnement et avec celles de la Convention sur la Diversité Biologique.




1. Quelles sont les activités, processus et comportements humains expliquant les pressions pesant sur la biodiversité du territoire ?

Aucun indicateur n’est encore disponible pour répondre à cette question.

2. Quelles sont les pressions pesant sur la biodiversité du territoire ?

2.1 Portrait de la flore en milieu urbain

Région Île-de-France

32% des espèces franciliennes ont une majorité de leurs populations se développant dans des paysages artificialisés dont 10% dans des paysages urbanisés ; cette proportion ne dépasse pas 2% dans les régions voisines.


Bien que les espèces exotiques soient largement favorisées par l’urbanisation, la flore des zones urbaines est composée à 90% d’espèces indigènes tout comme en contexte non artificialisé.


NB : Cet indicateur n’est pas encore disponible pour les régions Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne et à l’échelle du territoire d’agrément du CBNBP.


3. Quel est l’état de la biodiversité sur le territoire ?

3.1 Niveau de connaissance de la flore du Bassin parisien (Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Île-de-France et Sarthe)

Territoire d’agrément

Connaissance temporelle
L’accroissement annuel moyen du nombre de données floristiques est de l’ordre de 7% pour l’ensemble du Bassin parisien ; ce chiffre varie de 0,5% à 24% (en valeur absolue) selon les régions. Depuis quelques années, ce pourcentage correspond à une valeur de 60 000 données récoltées chaque année et dans chaque région.

Connaissance spatiale
Le taux d’exhaustivité de la connaissance floristique par maille de 25 km² dépasse 70% dans près de la moitié des mailles du Bassin parisien.

Connaissance spécifique
Selon les régions du Bassin parisien, 4 à 17% des espèces végétales sauvages sont insuffisamment connues pour pouvoir faire l’objet d’une évaluation selon les critères UICN des listes rouges régionales (catégories DD).


NB : Cet indicateur n’est pas encore disponible pour les régions Île-de-France, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne.


3.2 La richesse de la flore vasculaire du CBNBP en quelques chiffres

Territoire d'agrément

La flore sauvage du territoire d’agrément du CBNBP comporte actuellement 1856 espèces dont 1631 sont indigènes. 67% de ces espèces indigènes sont présentes dans les quatre régions du CBNBP, 10% dans une seule.

49 espèces indigènes ont disparu du territoire du CBNBP dont l’une éteinte au niveau mondial.

Dans chacune des régions du CBNBP, environ un tiers de la flore (de 26 à 32%) est menacé d'extinction ou déjà disparue selon les critères de l'UICN. 70 (4%) de ces espèces menacées de disparition au niveau régional sont menacées de disparition dans les quatre régions du CBNBP simultanément.

Sur 429 espèces protégées au niveau national, 55 (soit 12,8%) sont actuellement présentes sur le territoire du CBNBP. 322 espèces sont concernées par un statut de protection régional dans au moins l'une des quatre régions du CBNBP.



3.3 : Tour d'horizon des landes franciliennes

Les végétations de landes sont actuellement présentes sur 132 communes en Île-de-France et occupent 2 430 ha.
- Les landes sont des habitats très menacés notamment les landes tourbeuses et haut-marais qui ne se maintiennent sur moins de 5 ha.
- Les landes franciliennes abritaient deux espèces éteintes (RE) ou supposées éteintes (CR?) et abritent actuellement 24 espèces menacées d'extinction au niveau régional.
- 91% de la superficie des landes régionales sont localisés dans des périmètres de protection conventionnelle (N2000, PNR), 8% dans des périmètres de protection foncière (ENS, AEV) et 6% dans des périmètres de protection réglementaire (RNR, AEV).
- L'enjeu pour la conservation des landes en Île-de-France se situe avant tout dans la mise en œuvre à grande échelle d'actions de restauration et de gestion de ces végétations.


4. Quels sont les impacts de l’évolution de la biodiversité pour les acteurs du territoire ?

Aucun indicateur n’est encore disponible pour répondre à cette question.

5. Quelles sont les réponses apportées par les acteurs du territoire pour préserver la biodiversité ?

5.1 Prise en compte des espèces menacées par les politiques d’espaces protégés

Région Île-de-France

65% des espèces menacées en Île-de-France sont incluses au moins une fois dans un espace de protection règlementaire et/ou foncière.


22% des stations des espèces menacées en Île-de-France sont incluses dans un espace de protection règlementaire et/ou foncière.


NB : Cet indicateur n’est pas encore disponible pour les régions Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne et à l’échelle du territoire d’agrément du CBNBP.

5.2 Sciences participatives et professionnelles : Quelles contributions à la connaissance floristique ?

La base de données Flora contient 30% de données issues de son réseau de correspondants dont 20% de données bénévoles.
Les rôles du CBNBP et des correspondants sont complémentaires ; les données du CBNBP permettent d'assurer une prospection de fond limitant les biais spatiaux, taxonomiques et dans une moindre mesure temporels. Les données des correspondants participent notamment à compléter les connaissances sur certains secteurs géographiques ou sur les espèces les plus rares.
En termes quantitatif, la contribution des correspondants à la connaissance floristique du Bassin parisien repose sur un petit nombre de botanistes aguerris très actifs, la majorité des correspondants fournissant très peu de données. Néanmoins, leur participation traduit l'intérêt d'un large nombre de citoyens pour la biodiversité floristique.


Accueil  |   Contactez-nous  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Aide  |   Webmaster

© CBNBP-MNHN 2015